De nos jours, encore trop d’entrepreneurs, de créateurs et d’innovateurs tentent de transformer en business leur idée sans même les tester. Parce qu’elle leur semble, irrésistible, novatrice ou prometteuse, ils décident de passer à l’étape suivante de la concrétisation, pour finalement rencontrer le mur de l’échec.

Comment transformer une bonne idée en un business viable?

Ne faites surtout l’erreur de vouloir lancer votre idée, votre concept, vos produits ou services sans les avoir éprouver à la réalité du marché, de la demande, des utilisateurs.

Même si votre idée vous semble n’avoir aucun défaut, aucun point faible, vous devez la tester soigneusement.
Mais avant tout, un business pour atteindre la cible du succès doit posséder 3 flèches: la désirabilité, la faisabilité et la viabilit

 

Même si votre idée semble géniale, encore faut-il qu’elle soit désirable et qu’il existe donc des utilisateurs potentiels, pour ne pas être une simple illusion. Mais cela ne suffit pas, elle doit être faisable c’est à dire techniquement réalisable pour dépasser le stade du rêve.Et pour finir, elle doit être économiquement viable. Elle doit générer des flux financiers positifs suffisant pour dégager une rentabilité.

Beaucoup de créateurs échouent en voulant convertir leur passion en activité, car contrairement à une passion, une activité n’est durable que si elle a répond à ces 3 conditions.

Votre idée est-elle désirabilité?

Vous avez une idée et l’envie d’entreprendre, et bien la première chose à faire est de mettre en forme votre idée pour la proposer. Elle ne doit pas rester un vague projet ou un modèle conceptualisé que vous gardez dans votre esprit. Tant que vous la garderez pour vous, elle restera une simple croyance, une hypothèse tout au plus.

Rédiger une vraie proposition de valeur tout en analysant le profil de futurs utilisateurs. Et soumettez là! Prenez le risque de la modifier maintenant ou de l’abandonner pour une autre avant d’investir plus de temps, d’énergie et moyens humains et financiers.

Ensuite, il vous faudra tester votre idée pour valider sa désirabilité, en vérifiant l’existence d’un segment clientèle suffisant pour déployer votre business.

Vous devrez pour cela répondre à plusieurs questions. Comment rentrer en contact avec eux? comment les attirer? etc.

Et vous limiterez ainsi les risques liés au marché.

Toutefois, si vous faites ce travail soigneusement, votre idée passera uniquement de l’illusion à la possibilité d’être exploitée. Et oui!! Encore faut-il qu’elle soit faisable!!

Votre idée est-elle faisable?

Vous avez soumis votre idée, et des personnes en nombre suffisant y ont répondu positivement, vérifiez alors sa faisabilité.

Vous devez être en capacité d’exécuter et maîtriser toutes les activités à chaque étape de sa réalisation. Cela nécessitera diverses ressources internes et externes, et différentes technologies aussi. Des ressources financières sont à envisager, pour obtenir les outils, labels, propriété, ressources humaines et autres.

Rien ne doit-être négligé pour limiter les risques liés à votre infrastructure.

Cependant, cette réussite passe souvent par des partenariats clefs. Bâtir un business viable et durable se fait rarement seul, qui plus est lorsque vous n’êtes pas en contrôle de toutes les activités et étapes clefs vous obligeant ainsi à externaliser et à créer des partenariats.

Avec cette deuxième étapes, de possibilité, votre idée devient fonctionnelle. Hélas, une idée fonctionnelle ne veut pas dire rentable, elle doit être viable pour devenir un business validé.

Votre idée est-elle viable?

Le risque financier est primordial à analyser. Vous devez chiffrer le plus précisément vos coûts de réalisation et de fabrication. Il faudra aussi gérer à chaque instant vos flux sortants et les maintenir sous contrôle. Ensuite allez-vous réussir à convaincre vos clients d’acheter vos service et produits dans la gamme de prix souhaitée pour générer des revenus suffisants. Non pas pour seulement équilibrer flux rentrants et flux sortants, mais bien pour dégager une rentabilité intéressante garantissant la pérennité de votre business.

Voilà, nous y sommes, seule une idée intégrant ces trois critères peut se transformer en business viable. Plus vous aller effectuer ce travail avec méthode et rigueur, plus vous allez maîtriser risque et incertitude.
Osez tester vos idées pour éviter de gaspiller du temps, de l’énergie, et des ressources financières en vos focalisants sur des idées non viables.

Bonne nouvelle, des méthodes existent comme le Business Model Canvas pour réduire le risque et l’incertitude. Cette méthode vous apportera des preuves concrètes validant ou pas votre projet.

Appliquer une idée sans même l’éprouver est la principale cause d’échec, Et même si cette idée vous semble sans défaut, testez là.

Entreprendre c’est apprendre à réduire risque et incertitude pour donner vie à c’est idée et non l’inverse.